Archives par auteur: awilhelmy

Lacis de Plexi

Graver du Plexiglass, c’est comme broder de la lumière.

0 commentaires
Publier un commentaire

Votre courriel ne sera jamais partagé ou dévoilé. Remplir les champs obligatoires *

    Les Presses du Bûcher (l’atelier)

    Grosse fierté et grande joie: Les Presses du Bûcher, l’atelier que je bâtis depuis plus d’un an maintenant, est finalement achevé (si tant est qu’un atelier puisse être achevé un jour… disons pour être plus précise qu’il a atteint l’état que je visualisais quand j’ai commencé à le mettre en place).

    0 commentaires
    Publier un commentaire

    Votre courriel ne sera jamais partagé ou dévoilé. Remplir les champs obligatoires *

      Carnet d’adresses

      En fin de semaine, il s’est passé une chose à laquelle je ne m’attendais pas du tout. La vidéo tournée avec l’équipe d’Urbania a rejoint un demi-million de personnes. C’est une quantité vertigineuse de gens, et je ne pouvais pas anticiper une telle visibilité. Vos messages me touchent, me chavirent, je suis tellement heureuse de contribuer à vous donner confiance en vous. C’est un immense cadeau. Seul bémol: je ne parviens pas à répondre à tout le monde, et la tempête et la panne d’électricité ont encore compliqué les choses. Je voulais donc prendre le temps d’une part, de vous remercier du fond du coeur, et d’autre part de répondre à une question qui revient beaucoup: où je me procure mes vêtements.

      0 commentaires
      Publier un commentaire

      Votre courriel ne sera jamais partagé ou dévoilé. Remplir les champs obligatoires *

        Les pessières, processus

        La panne d’électricité qui a éteint tous les bruits depuis hier promet de durer encore un bout de temps. Je me plonge donc dans la prochaine page de mes Renardes avec ces deux gravures paisibles dans une maison seulement habitée par le chant des oiseaux et les fêtes de chiens.

        0 commentaires
        Publier un commentaire

        Votre courriel ne sera jamais partagé ou dévoilé. Remplir les champs obligatoires *

          Avalanche de dentelles

          Je me suis fait arracher deux dents de sagesse hier, après avoir eu la brillante idée de recevoir ma quatrième dose la veille au soir… Me voici donc moins sage, mais surtout engluée dans un état à la fois nauséeux et engourdi, où la seule activité à la portée de mon cerveau est celle-ci. En huit heures de travail, la plaque a progressé considérablement. J’en suis environ à 30 heures en tout. Je devrais finir demain, et pouvoir commencer à explorer l’impression avec ma nouvelle presse…

          0 commentaires
          Publier un commentaire

          Votre courriel ne sera jamais partagé ou dévoilé. Remplir les champs obligatoires *

            La Madeleine d’Albert

            … la belle presse Madeleine d’Albert est maintenant bien installée à l’endroit où elle restera pour un bon bout de temps…

            0 commentaires
            Publier un commentaire

            Votre courriel ne sera jamais partagé ou dévoilé. Remplir les champs obligatoires *

              Sulfureur!

              «Suflureur» c’est le patois d’un des personnages du roman sur lequel je travaille présentement. Il l’utilise avec tout ce que porte de fureur, de charge charnelle et d’humour ce patois inventé. J’ai hâte que vous puissiez le lire. Hâte aussi que ses personnages retrouvent leur place à l’épicentre de ma vie.

              0 commentaires
              Publier un commentaire

              Votre courriel ne sera jamais partagé ou dévoilé. Remplir les champs obligatoires *